Accueil > Actualités > Nuit de l’innovation : Le Fafel récompense les meilleures femmes (...)

Nuit de l’innovation : Le Fafel récompense les meilleures femmes leaders

dimanche 25 février 2018

Pour célébrer et honorer les femmes battantes, les organisateurs de la 2e édition du forum africain des femmes leaders (Fafel) ont organisé, ce samedi 24 février à Ouagadougou, « la nuit de l’innovation », une nuit à l’issue de laquelle les meilleures femmes leaders de chaque domaine ont reçu un trophée de distinction.

Au cours de cette nuit de l’innovation, le Fafel a décerné deux trophées d’honneur et huit trophées de mérite aux meilleures femmes leaders. Les trophées d’honneur ont été décernés à la marraine du Fafel, Mme Bintou Tapsoba, PDG de lICAM services et à Mme Marie M. Poussy, présidente exécutive de RECIF/ONG. Au titre des trophées de mérite, la tête de liste est tenue par Mme Mariam Lamizana, sacrée meilleure femme leader pour son engagement social. La deuxième lauréate de ces trophées est Mme Madina Yaméogo/Boly, primée pour son engagement dans la promotion de l’emploi de la femme. La troisième est Mme Irène Tassembedo, sacrée meilleure femme leader dans la culture. La quatrième lauréate est Mme Christine Lamizana, récompensée pour son engagement dans l’innovation.

La cinquième lauréate de cette nuit de l’innovation est Mme Mamounata Velegda, primée pour son engagement dans la promotion de l’entreprenariat féminin. La sixième lauréate de ces femmes leaders est Mme Clara Lawson, reconnue pour son engagement à la promotion sociale à travers la mode. La septième lauréate de cette soirée est Mme Safi Ouattara/Diallo, sacrée pour son engagement à la promotion de l’éducation de la jeune fille. Et enfin la huitième lauréate des trophées de mérite est Mme Rosine Sory/Coulibaly, ministre en charge des finances, primée pour son leadership au sein de la société.

Par ailleurs, la nuit de l’innovation a été initiée dans le cadre de cette 2e édition du Fafel parce qu’il y a très peu de projets qui valorisent la femme au Burkina Faso, a confié le promoteur du Fafel, M. Cyrile Bado. C’est donc pour cette raison que « cette nuit a été initiée afin de célébrer et encourager les femmes qui travaillent chaque jour à innover dans leur domaine, éduquent nos nations, celles qui ont refusé le statut quo en prenant leur destin en main », a-t-affirmé. « Et pour moi, c’est un devoir de redevabilité de célébrer et honorer toutes les mères du monde ».

Quant à Mme Christine Lamizana, fondatrice du Collectif Gafreth à Bobo-Dioulasso, lauréate du trophée de l’innovation, « c’était une surprise pour moi, je n’ai pas de mots à dire, je suis très contente et ravie d’avoir cette distinction ».

Pour Clara Lawson, lauréate du trophée de la mode, « ce prix confirme tout le travail que je fais chaque jour dans la promotion de la mode ». Et pour cela, elle remercie les organisateurs de ce forum tout en promettant de toujours mieux faire. Et pour finir, celle-ci dédie son trophée à toutes les femmes du Burkina Faso et particulièrement aux tisseuses qui lui ont permis d’avoir ce prix.

Yvette Zongo
Lefaso.net

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Léonie Ouédraogo, une icône de la diaspora burkinabè qui combat la pauvreté au Burkina

Elle est partie de son pays il y a une trentaine d’années, non pas dans un sentiment de haine mais avec l’objectif de la recherche d’un mieux-être. (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés