Accueil > Actualités > Santé : Mieux connaître le contraceptif injectable

Santé : Mieux connaître le contraceptif injectable

mardi 15 janvier 2019

Le contraceptif injectable est l’un des plus utilisés par les femmes, en plus de l’implant. Un choix qui s’explique, selon les utilisatrices, par sa discrétion et son aspect moins contraignant par rapport à d’autres contraceptifs comme la pilule. Dans cet article, nous ferons mieux connaissance avec cette méthode contraceptive, l’une des plus efficaces qui soient.

Le contraceptif en injection est un moyen de contraception hormonal qui contient uniquement un progestatif et est administré de manière intramusculaire ou sous-cutanée tous les trois mois par un professionnel de la santé. C’est une méthode contraceptive à longue durée d’action et réversible avec une efficacité estimée à un peu plus de 99%. Cette méthode s’adresse aux femmes qui ne souhaitent pas utiliser la pilule, à cause de sa prise quotidienne ou qui ne peuvent pas utiliser d’autres méthodes contraceptives.

Comment ça fonctionne ? Ce contraceptif agit à trois niveaux. Le progestatif bloque l’ovulation, épaissit la glaire cervicale, empêchant ainsi le passage des spermatozoïdes et atrophie la muqueuse utérine.

Contre-indications

Il existe de nombreuses contre-indications à la prise de contraceptif injectable. Il n’est pas conseillé aux femmes souffrant des saignements vaginaux inexpliqués, d’un cancer du sein ou de l’endomètre, des antécédents thromboemboliques, d’une maladie ou d’un trouble du fonctionnement du foie, d’un lupus systémique, d’un diabète, de l’hypertension artérielle, de l’obésité, d’un fibrome utérin.

On déconseille également les progestatifs injectables aux femmes présentant un risque d’ostéoporose, aux adolescentes et aux jeunes femmes dont la croissance osseuse est en cours. En effet, ce contraceptif réduit le taux d’œstrogènes dans le sang, ce qui diminue la densité minérale osseuse.

Avantages

Le contraceptif injectable présente plusieurs avantages :
• Simplicité : plus besoin de prendre une pilule tous les jours ;
• Longue durée d’action : après l’injection, vous êtes protégée durant douze semaines, soit trois mois ;
• Discrétion : injecté par voie intra-musculaire, la prise de progestatif passe inaperçue ;
• Elle convient aux jeunes mamans dès cinq jours après l’accouchement, et après six semaines si elles allaitent ;
• Elle permet de diminuer l’abondance et les douleurs des règles.

Inconvénients

Le contraceptif injectable peut avoir les mêmes effets indésirables que l’implant :

Durant l’utilisation

• Le cycle menstruel peut devenir irrégulier avec des règles plus ou moins abondantes ou l’arrêt total des règles ;
• Des effets indésirables peuvent se présenter, comme des maux de tête, des nausées, des tensions mammaires ou des étourdissements ;
• Une prise de poids peut se produire, mais de nombreuses femmes échappent à ce désagrément ;
• Certains médicaments peuvent diminuer la fiabilité contraceptive.


Après l’utilisation

• Après l’arrêt des injections contraceptives, l’ovulation peut tarder à reprendre et il faut parfois attendre jusqu’à 9 mois.
• La perte de densité minérale osseuse que les injections progestatives entraînent pourrait ne pas être entièrement réversible.
Il est aussi important de se rappeler qu’une fois injecté, le contraceptif injectable ne peut plus se retirer, il faut donc attendre que les effets s’estompent et changer de contraceptif après trois mois.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Sources :
www.gynandco.be
www.choisirsacontraception.fr
www.allodocteurs.fr

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Salimata Mandé (Mandy’S) : « La mode représente un marché considérable en Afrique »

Salimata Mandé est une entrepreneure, créatrice d’une marque dans le domaine du vêtement. Titulaire d’un master en marketing, la jeune femme s’est (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés